Étude sur l’offshoring des activités (objectifs, gains, modalités de mise en oeuvre, …) en Assurance

PARIS-FS-STG-882

Étude sur l’offshoring des activités (objectifs, gains, modalités de mise en oeuvre, …) en Assurance

Référence : PARIS-FS-STG-882

Contexte

Dans son rapport annuel1 sur l’industrie de l’Assurance Vie (Octobre 2018), Mc Kinsley présente le secteur de l’Assurance comme une industrie prête pour la croissance mais qui devra améliorer ses capacités pour une meilleure allocation des ressources et une meilleure productivité.
L’une des solutions évoquées pour améliorer cette productivité est l’offshoring de certaines activités non essentielles. De plus, ce rapport met en évidence que, dans l’ensemble, les Sociétés d’assurance accusent environ 5 ans de retard en matière de délocalisation et de sous-traitance par rapport aux autres entreprises du secteur financier. Il est donc indispensable de comprendre quelles sont les activités à délocaliser pour les Assureurs pour améliorer leur productivité.

Actuellement, les activités offshores en Assurance se concentrent principalement sur les activités de back office ou de fonctions support (services informatiques, call centers, services administratifs …) et sont localisées dans des pays avec un coût de main-d’oeuvre plus faible tels que l’Inde, le Maroc, ou encore la Roumanie.

L’intérêt de cette étude sera de montrer quelles sont les activités offshores en Assurance et dans quels pays sont-elles délocalisées. À cela s’ajoute l’étude des activités qui ne sont pas traditionnellement délocalisées mais pour lesquelles cette solution peut être fortement intéressante pour les Assureurs.

Les projets d’offshoring des activités impliquent aussi de connaître leurs modalités de mise en oeuvre (ex : joint-venture, captive offshore, pure offshore …) ainsi que les intérêts qui en découlent pour les Assureurs.

D’un autre côté, des entreprises, chaque année, cherchent à rapatrier tout ou partie de leurs activités en Europe. Cela a été le cas d’AXA en 2016 avec l’annonce de la fin de ses activités de production informatique à Bangalore (Inde) avec pour cause le turnover des salariés qui était trop important et impactait la qualité des services rendus. Il est donc aussi important de définir quels sont les risques liés à l’offshoring des activités des Sociétés d’Assurance (transferts d’informations, géopolitiques, barrières culturelles …).

Objectifs

L’objectif du stage est de contribuer à l’enrichissement des convictions de Wavestone quant à l’offshoring des activités des Assureurs. Les axes suivants seront abordés :

• Analyse du marché, des grandes tendances et ses évolutions récentes pour des acteurs français et internationaux.

• Etat des lieux des activités des Assurances historiquement les plus délocalisées.

• Etude des retours d’expérience sur des projets majeurs de délocalisation pouvant contribuer à éclairer les orientations et choix qu’opèrent les Assureurs français.

• Etude de la mise en oeuvre l’offshoring dans les sociétés d’Assurance.

• Etude des nouvelles activités touchées par ces pratiques.

• Analyse des gains et risques associés à l’offshoring des activités d’assurance

Travaux à réaliser

Sous le pilotage d’un tuteur de stage, et en s’appuyant sur les connaissances des experts Wavestone, le stagiaire devra réaliser les travaux suivants (scope à préciser avec le tuteur) :

• Effectuer un état des lieux des démarches actuelles de délocalisation des acteurs du secteur Assurantiel français et international : quels métiers et activités sont jugées délocalisables ? quelles sont les zones de délocalisation privilégiées en fonction de leur attractivité sociale / fiscale / … et des risques spécifiques ?

• Synthétiser pour des projets majeurs les ambitions exprimées, les bénéfices réellement obtenus et les limites (perte de compétence, sensibilité prestataire, charge de pilotage, …) ainsi que le retour d’expérience sur les modalités de mise en oeuvre.

• Définir quelles sont les activités qui ne sont pas traditionnellement délocalisées mais sont susceptibles de l’être : avantages, risques, mise en oeuvre préconisée.

• Synthétiser les enseignements et contribuer aux travaux de définition des convictions de Wavestone en matière de stratégies de délocalisation des Sociétés d’Assurances.

Ce travail s’inscrit dans une démarche projet identique à celle d’un projet client. Le stagiaire sera amené à participer, en parallèle, à des missions dans la practice Financial Services.

Pour postuler : https://stages-alternances.wavestone.com